Document "Etat des connaissances et autres TED"

Publié le par Cécile

En mars dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un document de synthèse intitulé "Etat des connaissances autisme et autres troubles envahissants du développement", uniquement disponible en format émectronique :

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-03/autisme__etat_des_connaissances_synthese.pdf

Ce document fait le point :

- des données épidémiologiques,

- du devenir des personnes avec autisme infantile,

- de la démarche diagnostique (Autisme : anomalies dans les interactions sociales , Autisme : anomalies de la communication et Autisme : intérêts restreints et comportements répétitifs ), 

- des interventions.

Parmi les rappels faits :

- la définition de l'autisme est celle de la CIM 10 (Classification Internationale des Maladies), ce qui écarte notamment la notion de psychose infantile pour expliquer l'état de la personne concernée, 

- la mère n'est pas responsable de l'autisme de son enfant du fait de problèmes relationnel,

- les garçons sont plus souvent touchés que les filles (4 garçons pour 1 fille),

- les principaux troubles associés à l'autisme sont les troubles du sommeil (Autisme : autres signes cliniques, les troubles du sommeil ), les troubles psychiatriques (dépression et anxiété), l'epilepsie et le retard mental (la HAS relativise la notion de retard mental car il semblerait que nombre d'enfants aient reçu un tel diagnostic dans l'enfance de façon erronée : Laissez entrer les idiots (1) et Laissez entrer les idiots (2) ),

- des améliorations sont généralement notées au passage de l'adolescence à l'âge adulte (avec la précision que l'adolescence est souvent source d'aggravation temporaire et que dans 8 à 10% des cas, les troubles demeurent ensuite).

Enfin, dans la rubrique des interventions, la HAS note que des approches globales sont à privilégier (méthodes comportementalistes) et à réévaluer en fonction de l'évolution de la personne autiste, qui peut progresser, quel que soit son âge (Une amélioration notable des interactions sociales ). La scolarisation, l'environnement familial, la qualité et l'intensivité des prises en charge, ainsi que le niveau intellectuel sont les principaux facteurs d'évolution.

Noel-2010-065.jpg

Publié dans Handicap

Commenter cet article