Apprentissages fondamentaux CP-CE1 : Mathématiques, les compétences à atteindre en cycle 2

Publié le par Cécile

Dans le cadre des compétences du socle commun, l’apprentissage des mathématiques en cycle 2 représente 180 heures annuelles, soit 5 heures hebdomadaires.

Le guide pratique des parents intitulé «Votre enfant à l’école CP-CM2», remis aux familles dont les enfants vont à l’école élémentaire, reprend les objectifs fixés par le Ministère de l’Education Nationale http://cache.media.education.gouv.fr/file/Espace_parent/35/7/Guide_pratique_des_parents_CP-CM2_227357.pdf) :

« L’apprentissage des mathématiques développe l’imagination, la rigueur et la précision ainsi que le goût du raisonnement.

La connaissance des nombres et le calcul constituent les objectifs prioritaires du CP et du CE1. La résolution de problèmes fait l’objet d’un apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations. Conjointement, une pratique régulière du calcul mental est indispensable.

Des premiers automatismes s’installent. L’acquisition des mécanismes en mathématiques est toujours associée à une intelligence de leur signification.

A la fin du cycle, l’élève est capable de :

· Ecrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000 ;

· Calculer : addition, soustraction, multiplication ;

· Diviser par 2 et par 5 des nombres entiers inférieurs à 100 (dans le cas où le quotient exact est entier) ;

·Restituer et utiliser les tables de multiplication par 2, 3, 4 et 5 ;

· Calculer mentalement en utilisant des additions, des soustractions et des multiplications simples ;

· Situer un objet par rapport à soi ou à un autre objet, donner sa position et décrire son déplacement ;

· Reconnaître, nommer et décrire les figures planes et les solides usuels ;

· Utiliser la règle et l’équerre pour tracer avec soin et précision un carré, un rectangle, un triangle rectangle ;

· Utiliser les unités usuelles de mesure, estimer une mesure ;

· Etre précis et soigneux dans les tracés, les mesures et les calculs ;

· Résoudre les problèmes très simples. »

 

Le cadre est ainsi fixé, que votre enfant aille en CP-CE1 ou en CLIS puisque, je le rappelle, les apprentissages des enfants scolarisés en CLIS sont les mêmes, dans la limite de compétences des élèves naturellement.

Je parlerai spécifiquement des moyens d’apprentissage de mon fils, scolarisé pour la troisième année en CLIS mais inclus à 100% en CE1 cette année dans le cadre d'une série d'articles. Il effectue à son rythme les apprentissages requis, sans rien à envier aux autres élèves scolarisés en CE1, souvent dans le sens exactement inverse de l’apprentissage académique : acquisition des notions durant les séances d’orthophonie (en tête à tête) et phase de généralisation 1) à l’école avec la consigne donnée par la maîtresse 2) à reprise des notions la maison le mercredi avec ses intervenants (toujours en tête à tête) .  

Il est important de ne pas mettre son enfant en échec et de procéder par étape.

Nous utilisons de préférence un crayon de papier pour rectifier les erreurs et un cahier à gros carreaux. Adam n’a jamais de gomme à sa disposition car il la mange, la tripote et n’est pas du tout attentif. Il faut veiller soigneusement à l’environnement de travail de l’enfant.

 

toto.JPG

Publié dans Scolarité

Commenter cet article

Blog Autisme 22/03/2014 06:56

Bonjour,

Antérieurement à la "découverte" de votre autisme (ou de celui d'un proche);
Quelle était votre opinion au sujet des personnes autistes ?

http://en-quete-de-declics.fr/index.php?declic=quete&autisme=art_de_succiter_changement

Autistiquement votre.

em 27/02/2013 13:43

Bravo pour les super progrès d'Adam. C'est vraiment génial, il a su créer ses opportunités et démontrer qu'il avait sa place en cursus ordinaire. Merci de nous faire partager ses progrès et nous
montrer comment vous avez procédé. Je vous souhaite encore plein de réussite !