Regard : de l'évitement au sourire "ouistiti"

Publié le par Cécile

Photographier Adam, comme tous les enfants autistes, a longtemps relevé de la gageure.

Evitement du regard ou regard absent face à l'objectif, difficile de parvenir à le prendre en photo.

Je me rappelle qu'il y en avait du déchet dans les clichés (du coup non développés), du temps de l'appareil photo argentique.

Je n'ai d'ailleurs jamais fait d'album photo des premières années d'Adam, tous les clichés des années 2003 à mi 2005 sont soigneusement rangés dans une caisse que je n'ai jamais ouverte parce que je n'ai vraiment pas envie de replonger dans les premiers mois de vie d'Adam, dont je garde un très mauvais souvenir. 

Depuis que j'ai un appareil photo numérique (mi 2005), j'en ai supprimé bien des photos. Je le regrette maintenant car Adam qui ne regarde pas lorsqu'on le prend, c'est aussi sa personnalité.

Il est autiste et on ne le changera pas.

Des photos d'Adam regardant franchement l'objectif, j'en ai donc très peu depuis sa naissance, à un point tel que lorsque j'ai préparé un diaporama à l'occasion du départ de sa psychomotricienne en juin 2011 (elle le suivait depuis plusieurs années), j'ai eu beaucoup de mal à trouver suffisamment de prises pour tenir le temps d'une chanson (seulement 22).

 

Je note toutefois que depuis quelques mois, Adam accepte de se faire prendre en photo. Sourire "ouistiti" un peu forcé, des photos comme celle-ci, nous en avons beaucoup maintenant:

DSC01507.JPG

C'est le signe qu'il comprend beaucoup mieux ce que l'on attend de lui au niveau des interactions sociales et qu'il a fait des progrès considérables dans ce domaine. 

 

 

Publié dans Handicap

Commenter cet article