Mathématiques, compétences du cycle 2 : la mesure du temps (calendrier)

Publié le par Cécile

La mesure du temps aura été un long apprentissage pour Adam.

Bien que cette notion soit abordée dès la maternelle par les rituels quotidiens, il aura mis beaucoup de temps pour se répérer dans le temps et assimiler la notion de calendrier. Pour cet apprentissage, tout aura été bon : du calendrier acheté chez Eveil et jeux qui trône dans sa chambre (comme dans certaines classes) depuis des années aux exercices proposés en classe (maternelle, CLIS et CE1), tournant sur les activités journalières ou hebdomadaires pour décomposer les journées ...

Calendrier.jpg

Apprendre le nombre de jours des mois de l'année aura été laborieux, de même que le nombre de jours dans une année, mais Adam a fini par y arriver à force de répétition (il reste quelques flottements au niveau de l'année bissextile).

Bien qu'acquise pour l'essentiel, au vu des exercices et évaluations réalisés en CE1, il n'en demeure pas moins que cette compétence peut être encore fluctuante puisqu'à l'occasion d'un bilan psychomoteur, il y a quelques semaines, Adam n'a pas répondu à la question : "quel jour es-tu né?" (et alors qu'il connaît parfaitement sa date d'anniversaire), ce qui pose la question de la généralisation de cet apprentissage.

Il connaît cependant son âge et lorsqu'on lui demande quel âge il aura le 23 juin prochain, il répond sans hésiter "10 ans". Si on lui demande quel sera son âge en 2014, pas d'hésitation non plus, mais de là à se projeter dans l'avenir, et notamment au collège, il y a un grand pas à franchir!

Publié dans Scolarité

Commenter cet article

Coralie 28/03/2013 13:51

Toutes ces notions prennent vraiment un temps fou à se mettre en place dans la tête de nos zouzous. Ici Dorian a surtout un emploi du temps quotidien, sa soeur a un calendrier mural qu'il regarde
de temps en temps quand il attend un évènement spécial comme son anniversaire mais il ne peut dire quel jour nous sommes et combien de jours le séparent de son anniversaire, c'est trop abstrait
pour lui...