Chouette, c'est la rentrée !

Publié le par Cécile

J-1 avant la rentrée. Je viens de recevoir la notification d’affectation en CLIS d’Adam et me précipite à la mairie pour l’inscrire à l’école. Il faut dire que la seule CLIS publique que j’avais demandée était non seulement hors département par rapport à notre domicile mais aussi hors académie !

Du coup, impossible de préparer Adam pour la rentrée en lui montrant notamment sa future école. Il saute dans le grand bain dès le lendemain, à 8 heures 30, avec son cartable de grand. Seule dérogation autorisée en ce jour un peu spécial, les parents peuvent monter dans la classe quelques instants, comme pour Axel lorsqu’il était rentré au CP. Après cela, nous partirons.

Adam est manifestement content de faire son entrée à la grande école car il s’exclame « ah, enfin le CP » lorsqu’il pénètre dans la classe. Il est touchant ! Il s’installe à une table, prend une feuille de papier et écrit … Un dernier baiser et nous prenons la direction du groupe scolaire d’Axel qui fait aussi sa rentrée mais à 9 heures.

La première journée d’Adam à la grande école est jugée « difficile » par l’enseignante, celle du lendemain « compliquée » mais elle me rassure en me disant que c’est normal, qu’il faut qu’Adam et elle apprennent à se connaître. A la maison, en revanche, Adam est charmant, signe qu’il n’est pas perturbé par l’école.

Pendant tout le weekend, je parle à Adam de ce qu’il faut faire et ne pas faire à l’école et ça fonctionne ! Pas de crises le lundi et le mardi, mieux Adam me dit « c’était bien l’école ». La maîtresse me dit qu’il va pouvoir entrer dans les apprentissages prochainement … Le jeudi est encore difficile car Adam refuse de rentrer à la cantine pour manger et c’est l’AVS co qui arrive à le persuader de grignoter vers 13 heures ! En revanche, quand Adam est disposé à travailler, il est bien concentré : la maîtresse a constaté qu’il savait lire un certain nombre de syllabes, qu’au niveau graphisme, de la reconnaissance des formes et de la discrimination visuelle, il se défendait bien. Elle commence à décrypter le comportement d’Adam pour éviter les crises.

De mon côté, j’ai beaucoup d’appréhensions. A force d’avoir eu des tas de réflexions en maternelle sur ce qu’Adam faisait de mal, j’ai oublié que je pouvais lui faire confiance ! Mon petit bonhomme devient soudain grand. Le matin, il entre seul dans l’école avec son cartable sur le dos et se dirige dans la cour de récréation avec les autres enfants, ça me paraît très bizarre ! Il ne sortira qu’à 16 heures 30, après avoir passé toute la journée à l’école, comme son grand frère.

Je sais que tout ne va pas aller d’un coup de baguette magique mais j’espère que l’année se passera bien et qu’Adam progressera.

Une semaine après la rentrée, Adam est revenu de l’école avec sa première récitation :

Chouette, c’est la rentrée

Chouette, c’est la rentrée

On va bien s’amuser !

Zut, c’est la rentrée

Plus de grasses matinées !

Chouette, c’est la rentrée

La maîtresse est bronzée !

Zut, c’est la rentrée

Bientôt fini l’été !

Chouette, c’est la rentrée

J’ai de nouveaux souliers !

Zut, c’est la rentrée

J’ai un peu mal aux pieds !

 

Sylvie Poillevé

 

Axel et moi sommes perplexes : Adam doit-il l’apprendre par cœur puisqu’elle se trouve dans son cahier ? Certainement, après tout, Adam est maintenant à l’école élémentaire.

 

Décidément, cette rentrée 2010/2011 ne ressemble pas du tout à la précédente, elle est pleine d’espoir.

 

Publié dans Scolarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article