Le bras cassé (3) : épilogue

Publié le par Cécile

Le lundi 30 août 2010, Adam a été déplâtré et débroché. La semaine précédente, il avait fallu aller voir le chirurgien, puis l’anesthésiste en consultation. Nouveaux rendez vous médicaux, nouvelles attentes, qu’Adam a globalement bien gérés.

Aucune difficulté pour repartir au bloc, seul avec le brancardier, vers 10 heures. Il faut dire qu’on lui avait expliqué ce qui allait se passer et qu'il était fort de son expérience antérieure.

Il est remonté dans sa chambre à 12 heures 30, réveillé, avec un superbe bandage à l’avant bras et s’est alimenté assez rapidement.

portableNokia-087.jpg

Enfin enlevé, ce plâtre qui lui tenait compagnie depuis 2 mois ! Il ne reste plus qu’à attendre la cicatrisation (il a des points de suture résorbables) et que la petite infection liée à une broche qui avait percé la peau se guérisse. C’est en bonne voie.

Il est donc temps de faire le point de cette nouvelle expérience, qui a fait progresser Adam en matière de maturité.

-         Désormais, il accepte de mettre des chemisettes, ce qui était impossible avant. Il refusait, pour une raison inconnue, de porter ce type de vêtement.

-        Il prend des douches avant plaisir, ce qui était aussi impensable auparavant car l’idée même de rentrer dans la cabine de douche le faisait fuir au profit de la baignoire.

-        Il a considérablement accru son vocabulaire médical : l’anesthésie, le masque, la perfusion, les points de suture … La radio n’a plus de secret pour lui !

-         Surtout, Adam a appris à attendre, parfois longtemps, sans crier, ni faire de crise. Bien sûr, quand les rendez vous tardaient, il commençait à s’agiter mais dans l’ensemble, les différentes attentes ont été gérables.

-        Il a également appris à se conformer à des directives contraignantes (ne pas prendre de bain, ne pas aller dans la piscine, …), sans jamais essayer de les contourner et s’est donc montré très raisonnable.

-        Enfin, Adam a su montrer plusieurs fois qu’il était capable de communiquer spontanément avec le personnel soignant, que ce soit pour demander des pansements ou pour commander son repas, ou pour répondre à bon escient aux questions qui lui étaient posées.

Mon petit garçon a grandi…

portableNokia-086.jpg

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article