Autisme : autres signes cliniques, les troubles alimentaires

Publié le par Cécile

Beaucoup d’enfants autistes présentent des rigidités alimentaires : la variété des aliments ingurgités est restreinte et parfois même, les aliments doivent être coupés en petits morceaux, voire être mixés sous peine d’être refusés. Cette sélectivité alimentaire pose de nombreux problème à l’entourage, les repas se transformant souvent en épreuve de force pour faire manger l’enfant.

Je n’ai pas rencontré ces difficultés avec Adam qui, au contraire, a toujours eu un bon coup de fourchette. Le problème est plutôt d’arriver à le restreindre car on a parfois le sentiment qu’il ignore la sensation de satiété.

Adam aime bien la bonne nourriture et il a finalement un palais bien développé :

- Petit déjeuner :

Il boit un bol de cappuccino et prend au choix des biscottes, de la brioche, du pain grillé, des céréales, et des pains au chocolat s’il y en a !

- Viandes et poissons :

Adam aime beaucoup la viande, notamment le bœuf, mangé sous forme de steak, de viande hachée, de côte de bœuf ou encore en fondue bourguignonne. La volaille est également appréciée, en escalope (notamment à la crème), panée et il se régale d’un magret de canard. Pour le veau, Adam préfère le manger sous forme d’escalope milanaise plutôt qu’en rôti car je pense que les morceaux de gras le dérangent un peu. Il mange aussi du foie de lapin. Au niveau charcuterie, Adam adore les rillettes, les saucisses et le jambon. Nous n’échappons pas non plus aux nuggets de poulet et aux cordons bleus dont il raffole.

Il adore également le poisson, frit ou en papillote, voire en nuggets.

- Légumes :

Côté légumes, Adam a assez peu de réticences. Hormis les choux et le concombre, Adam aime les tomates (du jardin exclusivement), les carottes râpées, les betteraves, les pamplemousses, le melon. Il aime la ratatouille, et plus particulièrement l’aubergine, les haricots verts, les petits pois. Il mange du potiron, des poireaux et de l’oignon sous forme de soupe.

- Féculents :

Adam les décline sous plusieurs formes : pâtes, riz, blé, maïs, lentilles, semoule, haricots secs, pois chiches et pommes de terre (qu’il s’agisse de frites ou qu’elles soient rissolées ou cuites à la vapeur).

- Fromages et laitages :

Curieusement, Adam refuse de manger le fromage cru mais il l’apprécie cuit, en fondue savoyarde ou en raclette ou encore sur ses pâtes ! Il aime l’actimel, les yaourts, les petits suisses (avec ou sans fruits), le fromage blanc, le yop et les crèmes au caramel, au café, au chocolat, les flans…

- Fruits :

Pas de problème non plus au niveau de la diversité, Adam mange des poires, son fruit préféré, des pommes (en compote et maintenant aussi en morceaux), des fraises avec ou sans crème chantilly, des abricots, des pêches, des nectarines, des clémentines si elles ne sont pas trop acides, des kiwis, des bananes, de l’ananas en salade de fruits …

Bref, Adam est un véritable gastronome et c’est très agréable de lui faire à manger. Je suis sûre de lui faire plaisir en lui préparant des tortillas épicées, un tagine ou encore un kebab d’aubergine.
Du coup, il aime aller au restaurant et attend assez tranquillement les plats.

La nourriture constituant un véritable centre d'intérêt pour lui, Adam a un vocabulaire étendu dans ce domaine. IL manifeste ses préférences à présent : il n'est pas rare qu'il vienne me trouver dans la cuisine pour me demander de la pizza, des nuggets ou des escalopes pour le repas ... Un pas supplémentaire vers la communication.

Publié dans Handicap

Commenter cet article

Annie v 20/10/2009 21:22


Et bien Adam a un bon coup de fourchette !!
Impressionnant la liste des aliments qu'il peut manger !!
Ouah ça fait rêver !!


Cécile 20/10/2009 21:39


La nourriture, c'est à peu près le seul domaine où je n'ai jamais eu de problème avec Adam mais je sais que c'est loin d'être le cas pour tous les enfants autistes