Accepter l’inacceptable

Publié le par Cécile

« J'ai besoin d'un peu de temps pour accuser le coup et accepter ce qui ne peut pas l'être : mon fils est handicapé. »

Ce courriel, je l’ai adressé à un ami, le 12 mai 2006, juste après avoir appris le diagnostic d’autisme pour Adam.

Accepter ce qui est inacceptable, est-ce possible et est-ce souhaitable ?

Lorsqu’on va être parent, on imagine toute sorte de choses pour son enfant mais certainement pas qu’il soit handicapé.

Lorsque le diagnostic a été posé, j’étais très loin de m’imaginer la gravité de ce handicap même si le premier livre acheté sur le sujet ne m’avait guère rassurée.

Avec le temps, l’écart entre Adam et les enfants de son âge s’est considérablement accru : stéréotypies en tout genre, absence de contact et de communication et surtout, aucun langage. C’est peut être à partir de ce moment que j’ai véritablement pris en compte l’ampleur de son handicap car l’apparition du langage est plus ou moins concomitante à l’acquisition de la propreté.

Avec Adam, c’était le néant. Autonomie degré zéro.

Que faire ? Baisser les bras, il n’en était pas question.

Adam est né autiste, il vivra autiste et il mourra autiste. L’autisme ne se guérit pas. Seules des prises en charges adaptées et coordonnées, débutées le plus tôt possible, permettent à un petit enfant autiste d’évoluer très sensiblement et positivement.

Mais cela passe par l’acceptation du handicap de son enfant et par la prise de conscience de ses difficultés. Cela veut donc dire que j’ai dû faire mon deuil de l’enfant parfait, celui que j’imaginais avant sa naissance, lorsque j’étais enceinte. Terminés les rêves d’un bel avenir personnel et professionnel pour lui, en tout cas pour l’instant.

Désormais, je me projette à court terme pour tout ce qui concerne Adam et j’adapte mes projets pour lui en fonction de ses progrès.

Heureusement, ses progrès ont été considérables ces derniers mois. Adam est capable de faire beaucoup de choses à la maison et à l’école. Il a pris de l’autonomie dans de nombreux domaines.

C’est vrai que j’ai dû accepter l’inacceptable, admettre que mon enfant était différent des autres mais pour mieux l’aider.

Publié dans Histoire de famille

Commenter cet article

antonia 07/01/2010 16:39


c est avec grande emotion que j ai lu votre histoire j aii ma belle soeur qui vit une histoire simillaire son enfant age de 35 ans a fait une rupture d anevrisme fatale son enfant est en fauteuil
roulant pour la fin de jours j ai du aller m occuper de son enfant pendant trois mois en milieux hospitalier et la j ai decouvert un monde qui m etais etranger celui du handicap mais j ai appris
que derriere tout ca il y avait de belle choses a partager un regard un bonjour un sourrir une presense je my suis donne du fond de mon coeur chaque jour et cela m a beaucoup apporte il du partir
au bout de ses trois mois et ce fut avec des larmes dans dans ses yeux ce fut fort car je ne penser pas que nous pouvions partager autant de choses .............


Cécile 07/01/2010 23:10


Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, vivre avec une personne handicapée ne comporte pas que des inconvénients, fort heureusement. Il y a aussi des moments très forts et heureux, comme
dans toute famille. Et heureusement pour tout le monde ...


Agnès 17/11/2009 15:01


Non, heureusement ! ... mais c'est sûr que plus qu'un autre enfant, Adam est difficile à contrarier puisqu'on sait qu'il risque de réagir avec force si on l'empêche de faire quelque chose. Comme il
est malin, il l'a bien compris.


Agnès 17/11/2009 13:51


C'est sûr qu'avec une maman qui s'appelle Chéchile, il est gâté !
Plus sérieusement, Adam n'est pas un enfant autiste, mais un enfant tout court. C'est pour ça que sa maman doit apprendre à lui dire non ;-)


Cécile 17/11/2009 14:51


Je cède à tout ?


renaud 08/11/2009 18:14


ben je parle de la pichine comme l'appelle Adam


Cécile 14/11/2009 21:59


Pour les "ch", faut voir car c'est pas gagné...


renaud 07/11/2009 21:59


Tant mieux
Ce sera peut être cet été dans la pischine. renaud
je vois bien là l'humour de mon mari !!!


Cécile 07/11/2009 23:30


Vois pas de quoi tu parles !!!